Results of computational structural analysis at various excitation frequencies

 

 

 

Le conseil de nos experts

Solutionner un problème de résonance dans un temps limité

 

Aujourd’hui, l’analyste de vibration dispose de peu de temps pour fournir des solutions aux agents de production. Bien souvent, le diagnostic vibratoire et les solutions doivent être données sur site même si ces solutions ne peuvent être qu’utilisées à court terme, car les pressions financières sont trop fortes en cas d’arrêt de la machine.

 

L’exemple réel suivant en est une illustration technique.

 

 

Hiver 2018, Une ronde de mesure est réalisée avec le nouveau VIBSCANNER 2 tri-axe ultra-rapide de PRUFTECHNIK sur des moto-réducteurs critiques. Un niveau vibratoire très élevé sur un des moteurs est détecté automatiquement durant la ronde par l’appareil. Ce moteur est perché sur une structure métallique relativement souple ; le Technicien PRUFTECHNIK soupçonne la présence d’une zone de résonance et doit trouver une solution au plus vite pour que l’exploitant qui est dans une période haute d’affluence puisse continuer à produire.

Ensemble moteur-ventilateur avec marques de phase et sens indiquant un décalage de phase de 180°

Solution 1 : Le pilote de la machine a pu arrêter pendant quelques instants la production, et notre technicien a utilisé la méthode du test d’impact avec son VIBXPERT II sur le châssis du moteur pour mettre en évidence les zones de résonance. N’ayant pas de marteau de choc dédié sur site, il positionne son capteur sur la structure, programme son VIBXPERT II en attente de déclenchement, et frappe la structure au pied pour l’exciter. Le résultat est sans appel, et la machine fonctionne en pleine zone de résonance. De nouvelles bande de vitesse de rotation sont définis avec l’exploitant afin d’éviter ces zones critiques.

Exemple de mesure de phase croisée

Solution 2 : La machine n’a pas pu être arrêtée. Pour mettre en évidence cette zone critique machine en rotation, Le technicien a utilisé une astuce et programme la fonction spectre de son VIBXPERT 2 avec un moyennage « maxi-tenu » au lieu du classique moyennage « linéaire », ce qui va lui permettre en programmant un nombre suffisant de moyenne de ne garder que le maximum de chaque spectre. Il a demandé à l’exploitant de faire varier la vitesse de rotation de sa machine pendant qu’il prenait les mesures. Résultat 10 mn plus tard.

 

Les pics correspondent aux résonances de structure excitées et PRUFTECHNIK peut définir avec le pilote de la machine les zones de vitesse à exploiter.

Ces deux astuces de terrain sont valables et ont démontré leur efficacité en utilisant notre matériel standard.

 

Franck Fugon

Spécialiste en surveillance vibratoire

PRÜFTECHNIK France